Géologie

Éléments géologiques saillants

Structure géologique. Le Géoparc Orígens se trouve le long du profil sismique ECORS Pyrénées, un profil géophysique réalisé à travers la chaîne montagneuse des Pyrénées parallèle à la vallée du Noguera Pallaresa qui, en son temps, fut un grand pas en avant pour la géologie moderne mondiale.

Sédimentologie et stratigraphie. Force est de souligner l’importance des plateformes carbonatées de Vilanoveta et des Collades, situées entre Sant Corneli et la Sierra de Carreu, reconnues à l’échelle internationale comme exemples exceptionnels ; du stratotype de l’Ilerdià, section de référence internationale d’une partie du Paléogène, située à l’Est de Tremp ; des formations deltaïques des bassins de Tremp et Àger ; ou encore es conglomérats synorogéniques comme les sierras de Collegats, Gurp, Pessonada et Comiols.

Patrimoine hydrogéologique. Le territoire héberge de nombreuses sources d’eau souterraine associées à une structure géologique particulière, notamment les lacs de Basturs, à l’ouest d’Isona, qui présentent une morphologie caractéristique de type dôme similaire aux morphologies identifiées sur Mars. Sans oublier le lac de Montcortès, dont l’origine est attribuée à des fractures d’expansion verticales associées à des évaporites du Triasique, ainsi que la source d’eau salée de Gerri de la Sal, également liée à la dissolution d’évaporites.

Patrimoine édaphologique. Les sols remplissent des fonctions écologiques essentielles liées aux activités humaines. Le Géoparc Orígens accorde une attention particulière à ce patrimoine dans la mesure où il s’agit d’une ressource naturelle non renouvelable essentielle pour la dynamique des écosystèmes et du paysage (fonctions écologiques) et d’un support capital pour les activités socioéconomiques. Le Centre d’interprétation des sols des Pyrénées, intégré au Centre de support territorial des Pyrénées de l’ICGC de Tremp, héberge une exposition permanente sur les monolithes des sols des Pyrénées.

En 2002, la Generalitat de Catalunya (gouvernement catalan) a classé les principaux géotopes du territoire à partir de l’Inventaire des espaces d’intérêt géologique de Catalogne.

Histoire géologique

Le territoire du Géoparc Orígens se trouve sur le flanc sud des Pyrénées.

Les Pyrénées constituent une cordillère à plissements alpins issue de la dérive continentale de la Plaque ibérique au cours du Mésozoïque et de sa collision finale avec la Plaque européenne au cours du Cénozoïque.

Ce territoire présente un relief composé d’un ensemble de sierras et de bassins à orientation est-ouest formés selon la disposition de nappes de glissement qui composent les Pyrénées et reflètent l’évolution de pus de 500 millions d’années (Ma) d’histoire géologique.

La Zone Axiale des Pyrénées, située dans le secteur nord du Géoparc, montre les roches les plus anciennes de la cordillère. La configuration structurelle actuelle de la Zone Axiale est due à la superposition antiforme de couches de plissement (Orri, Rialp et Nogueras) associées à l’Orogénie alpine. Ces matériaux, qui émergent dans la zone de la Vall Fosca, datant principalement du Paléozoïque, furent fortement déformés par les effets de l’Orogénie hercynienne et affectés par des intrusions de batholites et par métamorphisme de contact sur les roches pouvant les imbriquer.

Les Pré-Pyrénées, au sud de la Zone Axiale, présentent des structures tectoniques appelées « nappes supérieures sud-pyrénéennes » essentiellement composées de roches du Mésozoïque et du Paléogène. Ces structures tectoniques sont composées de trois nappes de plissement principales qui vont du nord au sud et qui, dénommées Bóixols, Montsec et Serres Marginals, sont associées à des sierras orientées de l’est vers l’ouest, parallèles à la direction de la cordillère. Dans un même temps, à l’emplacement de ces couches qui se chevauchent, furent formés les bassins intramontagneux de la Conca de Tremp, Àger et Oliana, qui hébergent les sédiments, structures et paléoenvironnements préalables, contemporains et postérieurs aux différents épisodes tectoniques. Parallèlement au soulèvement des Pyrénées au cours de l’Éocène et de l’Oligocène, les reliefs créés s’érodent et de grands systèmes alluviaux s’installent au pied de la cordillère, provoquant la sédimentation des conglomérats que l’on peut apprécier aujourd’hui au sein des sierras de Collegats, Pessonada, Gurp et Comiols. Leur distribution et caractéristiques, conditionnées par l’évolution tectonique, ont permis d’établir les contextes sédimentaire et tectonique de la région.

L’instabilité climatique postérieure au cours du Quaternaire, caractérisée par plusieurs glaciations, conditionna la formation de glaciers dans les secteurs les plus élevés, façonnant au passage leur topographie et renforçant le soulèvement généralisé du réseau de drainage dominé par les eaux de la Noguera Pallaresa, de la Noguera Ribagorçana, du Segre et du Flamisell. Ces processus firent émerger les défilés spectaculaires de Mont-rebei, Terradets et Collegats. Les sédiments quaternaires des Pyrénées sont d’origine glaciaire et proviennent de dépôts de torrents, de crues et de flancs de montagne. Les dépôts de tuf calcaire dans la zone des Lacs de Basturs et de Mont de Conques sont également dignes d’intérêt.

Carte géologique

Carte géologique du Géoparc Orígens (Lleida, Catalogne). Modification de la carte géologique à échelle 1:250.000 de l’Institut Cartographique et Géologique de Catalogne (2015).

Les commentaires sont fermés.