Géoparcs Mondiaux UNESCO

Les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO sont des zones géographiques spécifiques dont les paysages et les sites qui revêtent un intérêt géologique international sont gérés conformément à un concept holistique de protection, éducation et développement durable.

Un Géoparc mondial de l’UNESCO utilise son patrimoine géologique, relié à tous les autres aspects des espaces naturels et du patrimoine naturel, afin de sensibiliser et de diffuser les facteurs-clés liés aux principaux problèmes auxquels la société est confrontée, comme par exemple l’utilisation durable des ressources naturelles, la diminution des effets du changement climatique et la réduction des risques associés aux catastrophes naturelles.

À travers la sensibilisation à l’importance du patrimoine géologique du territoire, les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO confèrent à la population locale un sentiment de fierté par rapport à la région et renforcent l’identification à cette dernière. Se voit ainsi stimulée la création d’entreprises locales innovantes, de nouveaux emplois et de cours de formation de qualité à mesure qu’apparaissent de nouvelles sources et opportunités de revenus à travers le géotourisme et que se voit renforcée la protection des ressources géologiques locales.

Il ne s’agit pas d’une forme légale de protection ou de restriction des activités économiques légales.

Les 10 domaines d’intérêt dans lesquels travaillent les Géoparcs sont les suivants :

  • Ressources naturelles. Les Géoparcs informent la population quant au besoin d’utiliser les ressources naturelles de manière durable et promeuvent le respect de l’environnement et de l’intégrité du paysage.
  • Risques géologiques. Les Géoparcs dévoilent les risques géologiques de chaque territoire et aident à mettre en place des stratégies d’atténuation des catastrophes au sein des communautés locales.
  • Changement climatiques. Sur base de l’analyse géologique des changements climatiques du passé, les Géoparcs sensibilisent la population quant à cette atténuation et à la manière de s’adapter au changement climatique actuel.

  • Éducation. Les Géoparcs promeuvent les actions éducatives pour tous les âges afin de diffuser les connaissances du patrimoine géologique local et ses liens avec les autres patrimoines.
  • Science. Les Géoparcs favorisent la recherche scientifique active dans le domaine des Sciences de la Terre et d’autres disciplines et veillent à rapprocher la science de la société.
  • Culture. Les Géoparcs sont essentiellement des personnes qui explorent et cultivent les liens qui existent entre nos communautés et la Terre.
  • Femmes. Les Géoparcs garantissent la prise de pouvoir et la participation totale et concrète des femmes et des filles dans la société.
  • Développement durable. Les Géoparcs doivent assurer le développement durable du territoire en faveur de la population locale sur base de l’établissement de mécanismes de gouvernance.
  • Connaissances autochtones et locales. Il est nécessaire de protéger la culture locale qui confère une identité au territoire.
  • Géoconservation. Il est nécessaire de fixer des normes de conservation et de protection des sites d’intérêt géologique, écologique et culturel du Géoparc.

Les Géoparcs s’engagent par ailleurs à contribuer aux Objectifs de développement durable.

Programme international de Géosciences et Géoparcs

003_UNESCO-Global-Geoparks-300x157

Depuis 2001, les Géoparcs et l’UNESCO ont noué des relations de coopération étroites qui ont débouché sur d’excellents résultats grâce aux nombreuses réunions et missions d’experts qui ont été menées.

Depuis le mois de novembre 2015, les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO font partie du « Programme International de Géosciences et Géoparcs » (IGGP) de l’UNESCO. Celui-ci favorise la coopération internationale entre territoires dans le domaine du développement durable lié au patrimoine des Sciences de la Terre.

À travers l’IGGP, les territoires intéressés présentent leur candidature auprès de l’UNESCO, –la seule organisation des Nations Unies accréditée dans le domaine des Sciences de la Terre– en vue d’obtenir le label « Géoparc mondial de l’UNESCO ».

Les commentaires sont fermés.